Meublé

comment obtenir le classement meublé de tourisme

Vous avez ou envisagez de mettre en location saisonnière votre biens, nous mettons à votre disposition quelsques informations utiles, concernant le classement.

Le classement

Avantages du classement, un meilleur référencement, rassurer vos clients, un abattement fiscal

Fiscalité

Un meublé classé bénéficie d’un abattement fiscal de 71%

Office de tourisme

L’organisme départemental du tourisme concerné (CDT, ADT, …), est chargé de mettre à disposition et tenir à jour gratuitement la liste des meublés classés dans le département.

Tableau de classement

Tableau définissant les critères  de classement pour chaque catégories

 

 

Déclaration en mairies

Vous devez déclarer votre meublé en mairie

Delais

Une fois que notre inspecteur à visité votre bien les documents vous sont remis sous 48h00

Gérer sa location

Vous avez une location saisonnière, gîtes, chambres d’hôtes, nos consultants peuvent vous aider à la valoriser.

Déterminer votre prix de location

Le prix joue un rôle déterminant pour les vacanciers dans le choix d’une location. Pour ne pas passer à côté de locataires potentiels, voici quelques erreurs à éviter :

Un tarif trop élevé : à moins que votre bien ait une spécificité justifiant un prix conséquent, un tarif trop élevé se traduit souvent, du côté vacancier, par une attente en prestations d’exception… Si ce n’est pas le cas, vous risquez de les décevoir.
Un tarif trop bas : il peut paraître suspicieux et donc susciter des questions chez les vacanciers. Y a-t-il un vice caché ? La location est-elle conforme à sa description ? Ne sous-estimez pas votre bien !
Des tarifs trop différents : limitez-vous à un tarif pour la haute et basse saison, ponctué éventuellement de réductions occasionnelles sur votre tarif, si vous souhaitez proposer une promotion de dernière minute pour une semaine qui n’aurait pas trouvé preneur. Proposer des tarifs trop changeants risque d’inquiéter les vacanciers.
Un tarif trop rigide : si vous ne jouez pas sur la flexibilité de vos durées de location et donc de vos prix, les vacanciers à la recherche de courts séjours ne s’attarderont certainement pas sur votre annonce. Veillez donc à moduler les tarifs selon la durée de séjour.
Pour trouver le tarif le plus adapté à votre location, inspirez-vous des tarifs de locations similaires à la vôtre se trouvant dans la même zone géographique.

 

Document louer saisonnier.com :  argus TARIF LOCATION 2013 2014

Difinir un tarif de location

Internet

Qu’est ce qui fait la différence entre le taux de décrochage et une réservation sur votre site Internet ?
Bien, une fois qu’ils ont trouvés votre site Internet et qu’ils sont assez impressionné par votre page d’accueil pour y rester (d’ailleurs la décision, chez la plus part des internautes, se prend en seulement 4 secondes !), la première chose que les visiteurs veulent savoir, c’est où ils vont dormir. Puis, ils regardent les photos et la localisation de l’établissement.

Promouvoir votre location saisonnière sur des sites Internet est une étape incontournable. Face à l’abondance de sites dans ce secteur, un propriétaire qui débute a souvent bien du mal à choisir le bon pour publier son annonce.

Vos photos doivent être conformes à la réalité et, si possible, adaptées à la saison en cours. Elles doivent montrer une ou des vues plus larges de l’extérieur pour avoir une vision d’ensemble de la maison, et les pièces les plus importantes pour les locataires c’est-à-dire la pièce à vivre et la cuisine ainsi que les chambres et la (les) salle(s) de bain. Si le logement possède une terrasse, un balcon, un jardin ou une piscine, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel..

Votre site internet

Gestion des avis en lignes. »Le client écoute et parle avant et après son achat, c’est un enjeu pour l’hôtelier car 90 % des internautes jugent ces avis utiles ». Si l’e-réputation est un véritable levier marketing, s’en occuper demande du temps.  : « il faut rester maître de ce qui est dit sur son établissement et de son image de marque« . Il est d’ailleurs indispensable de surveiller ce qui est dit sur le web à propos de son établissement . Si des alertes peuvent être créées sur les différentes plateformes, des applications existent pour automatiser cette veille, comme la toute nouvelle Guest Alert.

Solliciter intelligemment l’avis du client. Il est également crucial de récupérer l’adresse mail du client pour pouvoir solliciter son avis. « Obtenir l’avis du client est complexe, pourtant un avis crédible amènera de nouveaux clients. Si seulement 1 % des clients déposent un avis spontanément, quand une solution externe est utilisée, le taux grimpe à 20 % ».

E réputation

Questions fréquentes

Pourquoi choisir un cabinet accrédité?

Le cabinet ou organisme accrédité, n’a pas de limite géographique, et est généralement également accrédité pour les autres types d’hébergements touristiques ( hôtels, campings, résidence de tourismes…). Il a donc une expérience et une vision beaucoup plus large.

Déclaration en mairie

Déclaration en mairie
Un exploitant d’un meublé de tourisme doit avoir préalablement fait une déclaration à la mairie de la commune ou se situe ledit meublé pour pouvoir offrir en location (art. L 324-1-1 du code du tourisme).
La mairie accuse réception de ladite déclaration et rend le récépissé à l’exploitant. Cette déclaration ne concerne que les meublés classés situés sur leur commune.
Les meublés de tourisme mis en location après le 27 décembre 2009 doivent être déclarés en mairie avant le 1er juillet 2010 inclus (art 16 II du décret n°2009-1652 portant application de la loi n°2009-888 du 22 juillet 2009)

Qui délivre le classement

Le classement est effectué par les cabinets de contrôle et non plus par la préfecture. Notre organisme vous délivre donc le classement. Votre hébergement peut donc être classer entre 48h00 et 15 jours, après la date de visite

Critères

Les surfaces

Il s’agit de la surface globale habitable du logement intégrant cuisine ou coin cuisine, couloirs et
autres dégagements (cabine, coin montagne, et mezzanine si hauteur sous plafond d’au moins
1.80m). La superficie des WC et salle de bain n’en fait pas partie, elle est donc à déduire.
La notion de pièce d’habitation intervient pour fixer le nombre maximum de couchages possible par
pièce d’habitation ainsi que définir la surface minimum exigible.
La visite de contrôle se base sur les caractéristiques du logement (le nombre de pièces, le nombre
total de couchages, capacité d’accueil maximale) telles qu’elles sont constatées sur place lors de
la dite visite

Les prérequis

Un logement meublé d’une pièce d’habitation destiné à accueillir une ou deux personnes doit avoir une surface minimale de 9m² lorsque la cuisine est séparée ou au moins 12m² lorsqu’il existe un coin cuisine.

Capacité d’hébergement du meublé est liée :
– Au nombre de pièces ayant la surface minimale obligatoire ;
– A la superficie habitable totale

Il appartient au loueur, et à lui seul, d’établir dans les limites réglementaires la capacité d’hébergement du meublé et de déterminer la catégorie de classement qu’il souhaite obtenir.

Conformément à l’arrêté du 2 aout 2010 fixant les normes et la procédure de classement des meublés de tourisme (publié au JORF du 17 août 2010) la capacité maximale d’hébergement est fixé à :
– 2 couchages supplémentaires par pièces d’habitation (y compris pour la pièce principale), pour les catégories 1* à 4* ;
– 1 couchage supplémentaire par pièces d’habitation (y compris la pièce principale), pour la catégorie 5*.

Pourquoi choisir un cabinet accrédité?

Le cabinet ou organisme accrédité, n’a pas de limite géographique, et est généralement également accrédité pour les autres types d’hébergements touristiques ( hôtels, campings, résidence de tourismes…). Il a donc une expérience et une vision beaucoup plus large.